Exposition « JEU DE MAIN » texte d’une critique d’art et sa traduction

NOTA DE PRENSA CLAUDIE BASTIDE

Claudie Bastide “Jeu de Main”

En la línea que caracteriza desde su fundación a la Galería O+O, se presenta la obra pictórica de la artista Claudie Bastide. Formada entre Francia, Bélgica y México, cuenta con una reconocida trayectoria en exposiciones individuales y colectivas en las que ha dejado patente su propia evolución creativa hasta llegar de la figuración a la abstracción poética, con la que lleva cautivando al público que contempla su obra. De exquisita sensibilidad concentra su atención en el gesto como medio de afirmación estética y de comunicación de un mundo plástico interior intenso y prolífico. En sus composiciones utiliza tinta y técnicas mixtas sobre papel, en las que sobresale la rítmica armonía de imágenes a las que ha llegado de forma espontánea dejando bailar el pincel entre sus manos. En esencia la artista defiende un tipo de pintura gestual, cuyo fundamento lleva implícita la abstracción lírica en la que deliberadamente se ha emancipado del objeto figurativo para adentrarse en un art non-figuratif con el que logra plasmar sus vivencias y sus sentimientos.

Al igual que ocurre con la pintura en tinta china, sus creaciones no remiten a ningún tipo de escritura ni existe correspondencia alguna con el abecedario. Más bien contienen estados de ánimo en conexión con la vida que emerge por sorpresa, en el momento menos pensado y de forma simultánea a través del sentido poético que la artista aplica a cuanto le rodea cotidianamente. En sus obras el color guarda mayor o menor intensidad a fin de reflejar el movimiento que requiere la imagen creada. Trazo y color se aúnan de manera artística para conseguir mostrar que, antes de su realización final, hubo un halo vital entre el pincel, el papel y la mano de la artista. De tal modo que la artista recurre a un automatismo rítmico pero no necesariamente irreflexivo puesto que el punto de partida contiene la visión previa, imaginativa y exploratoria, de su propio torrente vivencial. Desde tal posición desarrolla su obra pictórica, una vez ha dejado fuera la presión de lo convencional con la que el devenir vital habitual se suele asimilar. El interés de esta exposición se ciñe tanto en las obras mismas como en la forma de proceder artística, pues pocas veces se consuma la praxis estética en el gesto como hace Claudie Bastide dejando patente que en el proceso creativo es condición inherente el impulso que vibra en su imaginación.

Amparo Zacarés Associació Valenciana de Crítics d ́Art – AVCA

TRADUCTION DU TEXTE écrit par la critique d’art  Amparo Zacarés  

 Universitat Jaume 1 -UJI. Associacio Valenciana de Critics d’Art – AVCA. 

Mars 2020 A l’occasion de l’exposition « JEU DE MAIN » à la GALERIA O+O de Valencia

                                                CLAUDIE  BASTIDE

  «  Jeu de Main »

   Dans la ligne esthétique qui la caractérise dès sa fondation, la Galerie O+O présente l’œuvre picturale de l’artiste Claudie Bastide

   Formée entre la France, la Belgique et le Mexique, son parcours reconnu d’expositions individuelles et collectives démontre sa propre évolution créatrice depuis la figuration jusqu’à l’abstraction poétique qui captive aujourd’hui le public. 

   Dotée d’une extrême sensibilité, elle concentre son attention sur le geste comme un mode d’affirmation esthétique et comme le moyen d’exprimer la richesse de son univers plastique.              

   Dans ses compositions, elle utilise l’encre et des techniques mixtes sur papier où se détache l’harmonie rythmée d’images apparues spontanément en laissant danser le pinceau entre ses mains. En substance l’artiste défend un genre de peinture gestuelle qui implique fondamentalement une abstraction lyrique délibérément émancipée de l’objet figuratif pour s’engager dans un art non-figuratif reflétant ses sentiments et son vécu.

Comme c’est le cas pour la peinture à l’encre de Chine, ses créations ne font référence à aucune  écriture ni à un quelconque abécédaire. En revanche elles contiennent des état d’âme en relation avec la vie qui surgit spontanément et de façon simultanée à travers un sens poétique que l’artiste applique à son quotidien. 

   Dans ses œuvres la couleur garde plus ou moins d’intensité pour refléter l’intention du geste créé. Lignes ou couleurs s’unissent de manière artistique pour montrer que, avant sa réalisation finale, il y eut une correspondance mystérieuse entre le pinceau, le papier et la main de l’artiste. Elle recourt alors à un automatisme rythmé mais pas nécessairement irréfléchi puisque le point de départ contient la vision première, imaginative et exploratoire de son propre « torrent existentiel ». C’est ainsi qu’elle développe son œuvre picturale après avoir abandonné les sentiers battus  en dehors desquels on considère souvent qu’il n’y a point de salut…

    L’intérêt de cette exposition se situe autant dans les œuvres elles-mêmes que dans la manière artistique de procéder car il est rare que la pratique esthétique se concentre sur le geste comme le fait Claudie Bastide tout en mettant en évidence que l’impulsion qui vibre dans son imagination est inhérente au processus créatif.

Amparo Zacarés – Universitat Jaume I – UJI

Associaciò Valenciana de Crítics d´Art – AVCA

3 réflexions sur “Exposition « JEU DE MAIN » texte d’une critique d’art et sa traduction

  1. Un jeu de main… qui ne rime pas avec vilain…
    Claudie Bastide exposes ses états d’âme en laissant glisser son pinceau entre ses mains… et c’est beau ce qu’il nous dit … l’air de rien… en dansant… ce pinceau. Il nous parle d’elle, de son sourire, de ses éclats de rire, de son accent plein d’amour de charme et de douleur. Et c’est bien la douleur nous dit le pinceau…. elle transcende le geste en l’exposant. Et il danse, danse, danse le pinceau dans la main de Claudie Bastide.

    Judith Bizet

    Aimé par 1 personne

    • Un jeu de main… qui ne rime pas avec vilain…
      Claudie Bastide exposes ses états d’âme en laissant glisser son pinceau entre ses mains… et c’est beau ce qu’il nous dit … l’air de rien… en dansant… ce pinceau. Il nous parle d’elle, de son sourire, de ses éclats de rire, de son accent plein d’amour de charme et de douleur. Et c’est bien la douleur nous dit le pinceau…. elle transcende le geste en l’exposant. Et il danse, danse, danse le pinceau dans la main de Claudie Bastide.

      Judith Bizet

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.